guide kamasutra

Nos conseils pour aborder une fille dans la rue

La rue est finalement le lieu où l’on croise le plus de femmes au monde. Cependant, par peur et timidité, très peu d’hommes osent y aborder des inconnues. Et ceux qui tentent leur chance s’y prennent très mal (sifflements voire insultes) et se font envoyer balader la plupart du temps… Mais des techniques existent pour réussir à séduire dans la rue. Suivez le guide.

D’abord, sachez qu’il existe de nombreux avantages à séduire dans la rue.
C’est en effet le lieu public par excellence et donc évidemment gratuit, ce qui n’est pas le cas de tous les « territoires » de drague. Pour les boites par exemple, nous sommes souvent prêts à débourser 10 ou 20 euros pour rentrer.
De plus dans la rue, vous croiserez le panel de femmes le plus large : grande, petite, fine, ronde, rousse, blonde, brune… En bref, vous serez sûr de tomber sur votre type de femme assez facilement et rapidement.
Et si vous vous prenez un râteau, vous vous en fichez, les éventuels témoins seront des purs inconnus que vous ne recroiserez sans doute jamais.

Votre état d’esprit
Pour aborder une fille dans la rue, il faut se mettre dans un état d’esprit précis. C’est vrai que cela peut paraitre intimidant. Beaucoup trop d’hommes ont peur de franchir le pas uniquement à cause de la possibilité de se prendre un râteau.

Mais réfléchissez bien et imaginez : vous vous baladez dans la rue et là vous flashez sur une jolie brune. C’est exactement votre genre, et vous trouvez qu’elle a ce « truc » qui la rend vraiment attirante.
Vous l’approchez et elle vous fait comprendre gentiment que ça ne l’intéresse pas. Et alors ? Au moins vous aurez tenté, et vous ne rentrerez pas chez vous en vous demandant si vous n’êtes pas passé à côté de la femme de votre vie. Ne regrettez jamais d’avoir tenté, au contraire même si on vous envoie promener, consolez-vous sur le fait que peu d’hommes auraient fait ce que vous avez fait. Relativiser, voici le maitre mot du séducteur averti.

En plus le fait de tenter de temps en temps dans la rue développera votre confiance en vous et votre assurance.

Enfin sur le terrain, ne réfléchissez pas trop.  Dans la rue, tout va très vite, une fille apparait et disparait aussitôt. Si vous gambergez, vous aurez toutes les chances de la rater. Et plus vous vous poserez de questions, et plus vous aurez peur de vous lancer. Allez-y à l’instinct et rappelez-vous : qui ne tente rien n’a rien.

 

Observer avant d’agir
Vous maximiserez vos chances de réussite si vous ciblez les filles qui seront à priori plus ouvertes à une approche. D’abord, ne tentez votre chance qu’auprès des filles qui ont l’air disponible.

 

A éviter donc : celles qui sont au téléphone, qui ont des écouteurs sur les oreilles, qui marchent à toute allure tête baissée, qui sont accompagnées d’un homme ou en train d’avaler un sandwich. Egalement, si vous approchez une femme qui sort du supermarché avec des sacs de course, elle risque de ne pas vouloir prendre le temps de discuter en portant 5 kilos dans chaque bras.

Préférez plutôt les femmes qui ont l’air de flâner, d’être détendu, de prendre leur temps. Par exemple, celles qui prennent le temps de s’arrêter devant les vitrines des magasins ne sont à priori pas pressées, vous aurez donc plus de chances avec elles. Pensez également aux temps morts (arrêts de bus,  files d’attente, passages piétons…).
L’observation et le timing sont l’une des clés de la réussite.

Ne vous mettez aucune barrière
Quoique vous pensiez de votre propre physique, ne vous mettez aucune barrière sur les filles à aborder. Elles sont toutes abordables, n’oubliez jamais cela. Et j’ai d’ailleurs dans mes copines beaucoup de filles vraiment mignonnes et qui sont désespérément célibataires. Pourquoi ? Parce qu’une nana d’1m80, moins de 60Kg, 90C ça impressionne. Très peu d’hommes osent tenter ce genre de femmes car ils se disent tous qu’ils n’ont aucune chance alors que c’est faux! Quand je sors avec elles en soirée c’est flagrant. Donc n’oubliez pas, on ne se met pas de limites, on fonce.

Soignez votre apparence
Dès qu’une fille se fait aborder, sa première réaction sera de se demander : « est ce qu’il fait la manche, c’est encore le cinglé du coin ? » et pour vous juger en une demi seconde, c’est votre apparence qui va jouer. Soignez donc bien votre look, soyez propres (cheveux et ongles), et sentez bon (déodorant, parfum, haleine fraiche…). Ne négligez aucun détail, ça rassurera la demoiselle croyez moi.

 

Passons maintenant à la phase cruciale, l’abordage…

De quel côté attaquer ?
Une fille dans la rue ne s’attend évidemment jamais à être abordée. Vous ne devez surtout pas lui faire peur. N’arrivez donc pas par derrière, elle pourrait croire à un agresseur qui en a après son sac à main. Préférez une approche de face ou de côté.

L’accroche
Les premiers mots que vous prononcerez seront déterminants pour la suite. Soyez détendus, faites comme si vous la connaissiez depuis toujours. Si vous êtes trop crispé elle vous prendra pour un énième psychopathe.  Votre discours doit paraitre fluide et naturel.

Au niveau des accroches, surtout pas de « Hé Mademoiselle vous êtes bien charmante », on l’entend 15 fois par jours dans certains coins et c’est de plus en plus insupportable.

Voici quelques exemples pour aborder une femme sans lui faire peur et au contraire susciter l’intérêt chez elle.

D’abord soyez poli et commencez toutes vos approches par « Bonjour, Excusez-moi… ». Si vous attaquez direct par rentrer dans le vif du sujet, elle pourrait vous prendre pour un fou. Ces quelques mots permettent d’introduire votre approche et de capter son attention.

« Vous savez où se trouve la rue XXX ». Demandez son chemin est une méthode qui marche assez souvent pour aborder une fille. Si elle prend du temps pour vous expliquer comment vous y rendre, entamez la conversation avec elle.

« Je cherche un cadeau pour ma sœur et j’adore votre sac/trench/chaussures… je peux me permettre de vous demander où vous l’avez acheté ? ». C’est un grand classique qui marche très bien. Il permet de faire un compliment sur les goûts de la demoiselle et de vous faire passer pour le frère attentionné. Excellente approche.

Une variante « Vous ne savez pas où je peux trouver une boutique sympa de fringues pour femmes dans le coin ? Je cherche un cadeau pour ma sœur et je ne sais pas trop où trouver cela. ». Si la fille est coopérative, elle pourrait même vous demander quel âge a votre sœur et quel est son style vestimentaire pour mieux vous guider. Si c’est le cas, vous êtes en très bonne voie !

« Je n’ai jamais fait cela avant… je veux dire aborder comme cela une inconnue dans la rue et je suis déjà en retard, mais je dois vous dire que je vous trouve vraiment très belle ». Un compliment sur le physique peut tout de même marcher, le début de l’approche sert à rassurer la fille pour éviter de vous faire passer pour un serial dragueur. Pour cette approche, ne vous montrez pas physiquement trop proche d’elle, elle pourrait se sentir oppressée.

« Voulez-vous que je vous prenne en photo ? ». Cette phrase marche pour les touristes qui galèrent à se prendre en photo seules avec leur appareil devant un monument célèbre. C’est une bonne idée pour engager la conversation tout en rendant un service.

« Vous avez l’heure / du feu ? ». Vieux comme le monde, cette approche a le mérite de vous assurer (à condition qu’elle ait une montre ou du feu) une réponse à votre question. Mais attention, derrière il faut pouvoir enchainer sur quelque chose d’intéressant. Faire une remarque sur sa montre est une possibilité.

 

D’une façon générale, utilisez le contexte pour l’aborder. Si vous êtes dans un magasin, demandez un avis féminin pour vous conseiller (les filles adorent cela). Si vous êtes à une exposition, demandez son avis sur un tableau. Si vous êtes à l’arrêt de bus demandez si elle a vu passer tel bus il y a longtemps. Si vous êtes assis tous les deux en face d’une affiche de cinéma, demandez-lui si elle a vu le film.

 

L’objectif est de la faire réagir et la pousser à vous poser une question en retour. En général, quand vous demandez un avis à quelqu’un, la personne demande le vôtre en retour.

Si vous sentez qu’elle est réceptive plusieurs options s’offrent à vous.

Soit vous lui proposez d’aller boire un verre/café avec elle dans la foulée, mais les chances de réussite dont minces.

Soit vous lui prenez son numéro de téléphone. Une astuce pour y arriver plus facilement : ne lui demandez pas « je peux prendre ton numéro de téléphone ? » mais dites plutôt « je prends ton numéro et d’appelle dans la semaine pour boire un verre ».

Enfin, si elle est vraiment pressée et qu’elle dit ne pas avoir le temps de vous le donner, tendez-lui une carte avec vos coordonnées que vous aurez toujours sur vous. Si vous avez été bon, elle vous rappellera.

Si au contraire elle vous fait comprendre qu’elle n’est pas intéressée surtout n’insistez pas. Remerciez là et éclipsez-vous. Ne soyez surtout pas lourd, c’est vraiment important.

Nous espérons que vous saurez désormais mieux vous y prendre pour draguer dans la rue. Sachez que ces quelques techniques ont marché plusieurs fois avec moi, alors que je suis assez méfiante.

Dans tous les cas, Messieurs, allez-y, vous avez tout à gagner !

guide kamasutra
Recevez gratuitement le Mini Kamasutra :
Ce contenu a été publié dans conseil drague, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *