Comment ne pas être « demandeur » quand on discute avec une fille rencontrée dans la rue, un parc…

daily_picdump_670_640_01

Voici l’histoire de Patrick (un de nos lecteurs) :

« J’ai 28 ans, je ne drague pas beaucoup. Milieu professionnel avec aucune partenaire potentielle dans mes collègues.
Je prends les transports en communs à des heures où il n’y a que très peu de 20-35 ans Il y a quelques mois j’étais forcé de rester à surveiller des gamins dans un parc.
Je vois un jeune femme assise sur le seul banc à proximité, je m’impose en m’asseyant et en la saluant. J’avais du travail donc je ne lui ai pas accordé d’attention.
Peu à peu un dialogue s’est installé elle avait l’air demandeuse, c’était pas trop mon genre donc je n’ai pas manifesté de signes d’intérêt. à la fin, je l’ai salué et je suis retourné à mes occupations.
J’aurai pu chopper un numéro, voire plus.
Même si elle ne me plaisait pas. Mais je constate que quand je n’ai pas la conscience d’un ENJEU, je deviens plus attirant. ça s’est répété une 2ème fois.

Ma question est : Comment garder sa position de « non demandeur » dans l’interaction ? Faire en sorte que la fille soit dans la demande, pas moi. »

En fait il faut juste commencer à s’amuser avec elle, si possible en la faisant rire…

Puis en partant, mais juste après avoir fait 3 ou 4 pas, se retourner, et dire « Je ne fais jamais cela, mais j’aimerai bien vous laisser mon numéro. Vous allez dire que c’est un peu ridicule, mais j’aimerai continuer notre discussion. Voici ma carte de visite, si vous le voulez vous pouvez me contacter. Peut être à bientôt« .

L’intérêt de cette technique du retour après réflexion, c’est que cela fait un peu « film », et que la fille est d’abord un peu déçue de ne pas avoir de nouvelle et qu’ensuite elle sera un peu dans le jeu.

Concernant la discussion, il faut juste discuter normalement, et essayer de sortir quelques anecdotes drôle, la féliciter sur un élément de sa tenue… Bref, lui faire passer un bon moment sans passer pour un mec demandeur.

Car le phénomène que tu décris est très connu : plus on est attiré par une fille, plus on essaie de lui plaire… Or en faisant cela on se dévalorise à ses yeux (une fille « sait » qu’elle a le pouvoir sur toi).

Il faut au contraire
– soit prendre cela comme un « jeu » de drague (et donc s’amuser à la séduire, à lui donner envie de passer plus de temps avec ce mec si intéressant, si surprenant… bref pas un mec prévisible comme tous les autres qu’elle a à ses pieds),
– soit discuter en « bon copain » mais rapidement en sexualisant la conversation, ce qui lui donnera pas d’autres choix que soit d’accepter d’aller plus loin, soit d’arrêter.

Cet exercice de drague est important à mener, car il te servira avec d’autres filles dont tu es vraiment « amoureux ».

Le seul danger étant de sortir avec cette fille qui ne te plait pas vraiment, et finalement céder à la baise facile et à rester avec elle pendant plusieurs mois, alors que ce n’est vraiment pas une fille avec qui tu te vois passer des années…

Ce contenu a été publié dans cours de drague, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *