guide kamasutra

Réussir un cunnilingus !

cuni

Rose, charnus et souple, innervé, vascularisé, parsemé de papille gustative, la langue est l’organe de nos dégustations et de délectation, de nos taquineries suggestive, de nos échanges plus au moins explicite.

C’est donc normal d’utiliser la langue pour stimuler une des parties les plus sensibles chez la femme…

Pourtant le cuni n’a pas toujours été en odeur de sainteté, loin s’en faut…

De son nom exact « cunnilingus » (ou cunnilinctus) comme ses racines latines l’indiquent, désigne l’art de lécher le sexe féminin plus ou moins dans le détail, petite et grande lèvres, capuchon et clitoris, mont  de venus et vestibules, c’est selon les goût et les sensations….


Les synonymes sont nombreux :

–          Bouffer une tarte au poil,

–          Faire minette,

–          Brouter le minou (ou la pelouse),

–          Bouffer la chatte ou la motte ou brouter une moule

–          Pratiquer une tyrolienne

–          Descendre au barbu ou à la cave

Dans des pays ou la sexualité poursuit sa révolution, le clitoris demeure un mystère pour de nombreuse femme et si petit pour les hommes.

Pourtant selon une étude réalisée en 2006 (enquête CSF), 85 % des hommes et des femmes ont déjà expérimenté le cunnilingus

Parmi les retenues fréquentes, il y a aussi la crainte partage par les deux sexes d’exposer leurs intimités pas assez belle ou alors pas assez confort conforme au clichés, d’incommoder l’autre par ses odeurs intime, mais aussi la peur d’être recalé sur ses techniques a l’oral.

Pour éviter cela il est important pour une femme de prendre une petite douche avant (avec un savon adapté !), ou au moins de procéder à un rafraichissage aux toilettes pour enlever un maximum de sueur, de mouillure…

Aucune de ses craintes ne peut résister bien longtemps à un vrai désir.

La progression dans a découverte est souvent savoureuse par petite touche au rythme  des sensations et de la confiance qui s’installe.

Souvent utilisé en préliminaires comme lubrification ou cerise sur le gâteau pour atteindre l’orgasme en fin de partie de jambes en l’air, la encore il n’y a pas de règles, sinon celle de l’envie partagé et selon sa fantaisie dans le secret…

Qui peut savoir qui, quand, comment et pourquoi il le fait….

Voici les principales variantes :

– En Missionnaire : La femme est couchée sur le dos ; elle peut mettre ses jambes sur son partenaire, les plier ou les écarter. Le partenaire est généralement couché mais il peut aussi être à genoux. Cette position classique permet une bonne excitation du clitoris et peut faciliter la venue de l’orgasme chez la femme.

– Debout : La femme peut être debout de face, le partenaire est alors assis ou agenouillé. C’est une position de transition où le clitoris est plus difficilement accessible et donc stimulable. Cette position est surtout intéressante lorsque l’on est dans un lieu externe (restaurant, bois…) pour plus de fantasmes…

– Assise : La femme est assise sur une chaise ou tout autre support. Le partenaire est au sol, l’accès à la vulve est aisé et permet une bonne stimulation. Dans cette position la pénétration linguale est possible.

– En 69 avec une stimulation buccale réciproque.

– En Face-sitting : La femme est au-dessus ou assise sur le visage du partenaire. Le cunnilingus peut être profond (pénétration linguale) et prolongé. Dans cette position la femme peut effectuer des mouvements pour guider son partenaire ou s’auto-stimuler contre son visage. Attention à bien connaître sa partenaire, car c’est une position assez acrobatique…

Quelques petits conseils :

– Ecartez les poils pour dégager la zone… si nécessaire demandez à votre copine de faire un débroussaillage la prochaine fois (plus agréable pour elle comme pour vous)

– Utilisez au début la langue, mais ensuite vous pouvez utiliser le doigt (l’index) pour un travail de précision sur le clito.

– Commencez doucement car tant que la nana n’est pas excitée, cela peu être douloureux… Par contre ensuite vous pouvez accélérer et appuyer plus fort (sans pour autant exagérer le clito est très sensible !).

– Variez les mouvements jusqu’à trouver ce qui lui plait dans la stimulation du clito (en ronds, de haut en bas, de bas en haut, d gauche à droite…).

– Faites original, et sucez un bonbon à la menthe pendant que vous faites un cuni…

– Vous pouvez mettre votre langue dans son vagin, mais cela ne donnera que peu de sensations… néanmoins pourquoi pas pour l’exciter un peu plus… En revanche vous pouvez y mettre les doigts et stimuler son Point G !

– Ne pompez pas son clito (et ne le tapotez pas !), ou alors très très très très doucement… Sinon c’est super douloureux pour elle…

– Si la fille bouge les jambes, le corps… pendant l’acte, c’est que vous n’êtes pas au bon endroit… Commencez par l’entrée du Vagin (les lèvres), et ensuite passez au clito tranquillement…

– Ne changez pas trop souvent de sens ou de rythme, et quand vous y êtes arrivé (« oui », « c’est bon… »…) ne vous arrêtez pas et de changez rien !

Pour en savoir plus, consultez le « Guide Ultime du cunnilingus«  !

http://www.kelrencontre.fr/cover-cunni-160240.jpg

A noter : Le cunnilingus peut transmettre une maladie sexuellement transmissible, comme l’herpès ou le condylome… Faites donc attention avec qui vous sortez !

guide kamasutra
Recevez gratuitement le Mini Kamasutra :
Ce contenu a été publié dans le sexe expliqué, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Réussir un cunnilingus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *