guide kamasutra

Les 3 raisons pour lesquelles vous n’êtes pas bons au lit avec les filles

Pourquoi les femmes ont souvent l’impression que les hommes ne se préoccupent pas de leurs désirs au lit ?

La raison est simple : les hommes font l’amour à une femme en transposant leur manière d’avoir du plaisir en pensant que chez une femme c’est la même chose.

En effet, depuis son enfance, un homme sait comment atteindre son plaisir via la masturbation : il faut faire montrer l’excitation, accélérer le mouvement et hop le plaisir arrive…

Et donc tout logiquement, un homme va transposer cette manière de faire l’amour avec ses premières conquêtes…

Cela se traduit par un acte sexuel qui est généralement celui-ci :

1        L’homme fait quelques rapides de préliminaires.

Il a entendu parler que c’était obligatoire via tous ces sketchs et émissions à la TV (« les nanas sont chiantes elles veulent ça avant de faire l’amour»). Mais bon, comme lui cela l’emmerde un peu, il ne va pas non plus perdre trop de temps, l’important c’est bien de baiser, non ?

2        Suite à cela, il va directement malaxer les zones sexuelles de sa partenaire (seins, clito…).

Il n’y passe pas trop de temps, et il enchaine sur la pénétration avec des coups rapides (afin de faire monter les sensations), avec une accélération pour faire monter son plaisir (bah, oui, plus c’est rapide, plus c’est excitant !).

3        Eventuellement, il fait varier les positions.

Mais il le fait surtout pour l’aspect visuel, plutôt qu’en voulant toucher une zone sensible chez la fille… D’ailleurs il pense qu’en « bourrinant » dans « le tas » elle va bien finir par trouver du plaisir… Pour preuve il a vu cela dans des dizaines de films pornos, donc comme ce sont des professionnels qui font de genre de films, ça doit donc être la vérité… Il faut la jouer bestial.

4        Et quand c’est le top de l’excitation, il éjacule, c’est fini, on peut passer à autre chose ou dormir…

Il pense en lui-même « Mission accomplie, je me suis bien défoncé pour lui donner du plaisir, j’y suis allé à fond ! ».

Or en faisant cela, il transpose sa manière d’avoir du plaisir chez sa copine… Or ce n’est pas du tout le cas !

En effet la sexualité masculine et féminine sont différents :

1        Tout comme une fellation, un cunnilingus peut être plus ou moins bien réussi…

Il faut penser à son clitoris comme à un « mini pénis » chez la femme.

Or qui dit mini pénis, dit plus de sensibilité lorsqu’on le touche avec les doigts ou avec la langue.

En effet un clito est au moins 10 à 15 fois plus petit qu’un pénis…

Imaginez un instant qu’une fille vous masturberait avec une main ou une bouche qui ferait 15 fois sa taille normale…

Vous comprendrez bien qu’il faudrait qu’elle fasse super attention pour ne pas vous faire mal…

Donc vous devez faire de même lors d’un cunnilingus, tout doit être dans la délicatesse !

Quelques coups de langues autour au départ, et c’est uniquement quand le clito est bien en érection que vous pouvez y aller plus fermement (doigt, pression, sussions…) !

Vous comprendrez alors mieux pourquoi les filles aiment tant les cunnis, c’est comme si vous leur faisiez une mini fellation !

2        Autant un homme est tout de suite prêt à faire l’amour dès qu’il a une érection, autant pour les filles il faut plus de temps…

En effet il faut déjà que le vagin s’ouvre, et ensuite qu’il se lubrifie correctement.

Or cela ne se fait pas en 10 secondes… D’où l’importance des préliminaires !

3        Tout comme avec votre sexe, il existe des zones plus ou moins sensibles dans le vagin d’une fille.

Or si vous réfléchissez un peu, vous comprendrez que le vagin d’une fille va (un jour) servir à accoucher.

Donc tout logiquement, celui-ci ne doit pas être trop sensible (donc contenir trop de nerfs), sinon l’accouchement serait une vraie souffrance (dilatation pour le passage du bébé).

C’est pourquoi seules quelques parties du vagin sont vraiment source de plaisir chez une fille.

Par exemple au départ cela ne sert à rien de « taper au fond » ou de toucher des zones au hasard, cela ne lui donnera pas beaucoup de plaisir. Les zones de plaisir majeures sont le Point G (à l’entrée du vagin, à ½ doigt en haut de la paroi) et le point A (au fond du vagin, mais uniquement quand l’excitation est suffisamment grande pour que cette zone soit découverte, en effet au départ elle est masquée).

Si vous avez compris cela, vous avez compris qu’il y a surtout 2 zones à stimuler dans son vagin (une disponible rapidement, et l’autre que si elle est très excitée), et que vos efforts doivent principalement ce porter sur ces 2 zones.

Certes la rapidité va aussi lui permettre d’avoir plus de plaisir, mais c’est comme aux fléchettes, il faut viser juste au cœur de la cible, sinon vous ne marquerez pas des points !

Avec ces informations en tête, vous comprendrez facilement qu’il ne sert à rien de faire des positions acrobatiques si elles ne stimulent pas les bonnes zones chez une femme.

Par exemple le missionnaire est une excellente position pour l’homme car elle permet une pénétration rapide, un touché d’une large zone… mais comme cela ne stimule que peu le Point G, pour une fille c’est une position juste moyenne !

Enfin, pour finir, après l’amour un homme est généralement fatigué (de ses efforts mais aussi via la sécrétion d’hormones qui le poussent à dormir) ou il estime son « devoir » effectué, et donc il passe à autre chose…

Or chez les filles, juste après l’amour il a aussi une sécrétion d’hormones, mais qui ont un impact sur le sentiment d’attachement.

Cela veut dire qu’elles ont besoin d’avoir un homme près d’elles pendant les quelques minutes qui suivent l’amour… Il ne faut donc pas partir tout de suite aux WC ou aller vous endormir !

Si vous souhaitez en savoir plus, et apprendre à vraiment donner du plaisir à une femme, consultez notre Guide « Le nouveau KamaSutra », avec nos meilleurs conseils pour faire hurler de plaisir votre petite amie…





guide kamasutra
Recevez gratuitement le Mini Kamasutra :
Ce contenu a été publié dans défition sexe, Faire l'amour, Sauver son couple, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *